AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les origines des Stlakers ...

Aller en bas 
AuteurMessage
chouchen
Satanik Surfer
Satanik Surfer
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 35
Localisation : Ath

MessageSujet: les origines des Stlakers ...    Dim 6 Fév - 11:54

j'ai trouvé ça en voyageant de forum en forum je sais plus trop ou ... j'avais gardé le texte, je partage mais c'est pas de moi ...

Bienvenue à Stalker "Origine"

Une Zone préexistait à Tchernobyl, la zone de retombée d'une météorite en 1947

Les responsables soviétiques, dirigeants, scientifiques, intrigués, commencèrent par faire reconnaître la zone par un détachement militaire. On ne sait précisément ce qu'il advint, les rapports ayant été détruits. Ce qu'il y a de certain, c'est qu'ayant quelques réticences à s'aventurer là-bas, ils firent appel à des "volontaires", prisonniers de guerre ou politiques. On sortait de la Grande Guerre Patriotique et les Goulags étaient bondés... A l'époque, peu de renseignements leur ont été procurés.

En travaillant pour le Père Staline, ces prisonniers espéraient réduire le nombre d'années passées en goulag et ainsi rentrer chez eux. Parmi eux, des russes, des mongols, des allemands, italiens, roumains, polonais et des "malgré-nous", des français engagés de force dans la Werhmacht.
Les scientifiques russes attendaient beaucoup des trouvailles faites là bas, au point 0 de la chute du météorite. La Zone, cernée par l'armée rouge est rapidement devenue un no man's land dangereux où erraient ces Stalkers, ainsi nommés par un anglais, lui même volontaire pour la Zone. Certains se regroupèrent très vite selon des affinités, en clans opposés les uns aux autres. D'autres préféraient travailler seuls et rapporter de précieux artefacts inconnus. L'armée ne s'aventurant pas ou peu dans la Zone, des luttes sanglantes opposèrent les clans. Nombreuses furent les victimes qui y laissèrent leur peau sans sépulture.

Très vite, la nouvelle se répandit : des cohortes de sans espoirs, de brigands, de marchands, de prostituées se précipitèrent aux alentours de la Zone. Des évadés du goulag se réfugièrent dans son sein. Le danger guettait partout les Stalkers. Beaucoup disparurent. La Zone devint un lieu de non droit où seul le plus débrouillard, le plus rapide, le plus chanceux pouvait survivre.

Les Stalkers se sont adaptés à la vie dans la Zone. Mangeant du saucisson, selon les conseils d'un ex scientifique-déportés russe du goulag, ils ingèrent progressivement l'aspect nocif de la Zone tout en développant des anti-corps. Bien que le saucisson à l'ail soit le plus efficace, il demeurait rare en raison de l'haleine forte dont il était la cause et qui mettait en danger le Stalker. On les équipa d'un masque à gaz : les débris météoritiques renfermaient fréquemment des gaz aux effets nocifs. Des compteurs magnétiques suivirent. Ils connaissaient empiriquement leur territoire et s'aventuraient de plus en plus loin dans la Zone. Ils allèrent là où les scientifiques n'osaient se rendre, ne pouvant se servir d'aucune boussole, celle-ci perdant son magnétisme dans la Zone.

Tous étaient armés pour faire face aux dangers. Les premiers "Stalkers" furent équipés et armés avec ce qu'il y avait de mieux à l'époque, des Sturmgewehr de prise : les stocks issus du pillage étaient énormes. Le MP44 fut particulièrement prisé par la suite. Muni d'une lunette et d'un système de vision nocturne (système Vampir) que les savants scientifiques soviétiques miniaturisèrent, il n'avait pas d'égal. Le C96 Mauser se vendait sous le manteau. Mais on trouvait aussi moult 98K, PPSH, Mosin Nagant... Quelques armes américaines aussi traînant là depuis la loi prêt Bail, comme les Thompson appréciés pour leur puissance de feu, les Colt 45...

L'objectif était de trouver "l'oeuf" météoritique. Or, la Zone était truffée de points de retombée secondaires. En pleine guerre froide, Staline pensait utiliser les effets de cet oeuf contre l'ennemi impérialiste.

Néanmoins, les débris de la météorite ne manquaient pas. Leurs effets, leur matière demeuraient un mystère. Les Stalkers les rapportaient aux scientifiques, marchands de tout poil : bref, à ceux qui payaient le prix fort. A leur contact, les éléments naturels subissaient des mutations surprenantes. Ces corps nouveaux furent appelés Artefacts. Leur pouvoir étonnait, intriguait, dérangeait. Certains clans préféraient tenter de les détruire, d'autres, les étudier. Le pouvoir des débris ne s'arrêtait pas là : des animaux mutèrent, des hommes... Ces monstres hideux, pauvres restes d'humanité, erraient dans la Zone. Leur agressivité, leur dangerosité font que les militaires et les Stalkers les évitent ou, s'ils ne peuvent faire autrement, les débarrassent de leur misérable existence. Entre les meutes de loups mutants, les monstres, les brigands, les clans, les militaires, les Stalkers devaient se fier à leur instinct, leur intelligence et à leur puissance de feu.

Les scientifiques soviétiques se retrouvèrent devant un problème majeur à résoudre : que faire des débris ? Des artefacts ? Fin des années soixante, ils décidèrent de les entreposer dans un lieu éloigné de la Sibérie, secret mais aisément accessible : en Ukraine, près de la petite ville de Tchernobyl....

Est-ce la présence d'anomalies ? Leur contact ? Certains Stalkers semblent ne pas vieillir. Faute de moyens de vivre normalement, on les retrouve sur les lieux de la nouvelle catastrophe de Tchernobyl. Ils y évoluent naturellement, bien qu'ici, le taux d'anomalies et de mutations soit bien plus élevé... Seul effet secondaire constaté sur les survivants de la première Zone : leur mémoire se perd inexplicablement, d'un seul coup. Sans doute un saucisson pas frais...

Extrait du récit de "X", transmis aux services secrets européens. Classé Très Secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.xfire.com/profile/exod2/
chouchen
Satanik Surfer
Satanik Surfer
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 35
Localisation : Ath

MessageSujet: pour l'aumonier ...    Dim 6 Fév - 11:55

si quelqu'un veut faire aumonier il y a matiere ^^

L'enfer sur terre...

Ce mythe est né en 1986, juste après le premier incident nucléaire de Tchernobyl.
Dans le langage ukrainien, Tchernobyl signifie Artemisia (Absinthe) et la bible mentionne l’Artemisia dans le livre des révélations, prédisant avec elle la fin du monde…

REV 8:10 Le troisième ange fit sonner sa trompette; et, du ciel, un astre immense tomba, brûlant comme une torche.
Il tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux;

REV 8:11 Son nom est : Absinthe.
Le tiers des eaux devint de l'absinthe, et beaucoup d'hommes moururent à cause des eaux qui étaient devenues amères.

Donc, le fait est que beaucoup de gens croient en cet « enfer créé par l’homme » en 1986.Depuis, énormément de gens ayant vus de choses bizarres, depuis les fantômes et les mutations animales jusqu’aux zombies, nombreux sont ceux qui croient dur comme fer que c’est parce que l’Enfer est là…et que nous autres stalkers, le vivons tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.xfire.com/profile/exod2/
 
les origines des Stlakers ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entier barbe superbe très typé, bonnes origines à vendre
» Retrouver les origines des chevaux par ADN
» photos des origines de la GR
» pointer mâle 10 mois trés grandes origines
» POINTER mâle 4 mois excellentes origines chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le claque :: Le Fouroir-
Sauter vers: